Le carnet du CFC

Le tramway électrique Siemens à l'Exposition internationale d'électricité de 1881

Marc André Dubout

L'exposition internationale des Sciences et Arts Industries qui s'est tenue au Palais de l'Industrie1 en 1881 a eu lieu de juillet à novembre et fut l'occasion de mettre en valeur "La science électrique et ses progrès successifs".

Dictionnaire théorique et pratique d'électricité et de magnétisme - Georges Dumont - P. Larousse - 1890

En cette fin XIXème siècle, l'électricité encore balbutiante est une promesse d'un grand avenir et les scientifiques s'en occupent activement. 
Alors que les machines à vapeur perfectionnées consomment 1 kilogramme de charbon par cheval et par heure, si on pouvait envoyer électriquement la force produite à l'aide de machine à vapeur fixe entraînant une machine dynamo-électrique, on pourrait réaliser une sérieuse économie.
Il est a observer cependant que dans le cas de la traction sur une voie, le véhicule ne pouvant produire son propre courant, il devient nécessaire de créer en des points déterminés du parcours des usines de production d'électricité.
Les grands promoteurs de ces inventions sont sans conteste MM. Siemens. 
Alimentation par voie filaire (1879, Exposition de Berlin et tramway électrique de Lichterfelde 1881)2 ou par accumulateurs, les tramways électriques apparaissent dans les grandes villes bien avant la fin du siècle.
En 1881, lors de l'Exposition internationale d'électricité, à Paris, MM. Carl Wilhelm Siemens3 & Halske installèrent un tramways électrique du Palais de l'Industrie et la place de la Concorde conduit par des fils aériens. La ligne avait seulement 500 m de longueur. Elle était en partie construite avec une rampe de 0,02m. par mètre et avait deux courbes de 55 et de 30 mètres en sens opposé. La génératrice Siemens à poste fixe dans le Palais de l'Industrie avait une rotation de 550 t/min. et la réceptrice placée sous le véhicule une rotation de 456 t/min. Le tramway pesait 5,5 tonnes à vide et 9 t. en charge, il circulait à la vitesse de 17 Km/h. et pouvait attendre celle de 70 Km/h.
Le travail dépensé était de 3,5 Cv en alignement et 7,5 Cv dans le parties courbes et 8,5 Cv en rampe.
La voie était construite en rail à ornière et la ligne aérienne supportée par des poteaux établis le long de la voie.

Le principe de la prise de courant était ainsi décrit :

 

 

 

 

 

 

 

Il s'agit de la première prise filaire au monde.

L'agent charge de la conduite réglait la vitesse à l'aide d'un rhéostat. L'arrêt se faisait en interrompant le circuit à l'aide d'un commutateur construit  de façon en faire précéder cette rupture d'une grande résistance afin  d'éviter les chocs. 
Un frein à main agissait par friction.  

 
Ce tramway avait précédemment été présenté à l'Exposition de Berlin en 1879.

 
Le "Tramway électrique système Siemens" à l'exposition de 1881. Station des "Chevaux de Marly"


L'illustration dans "Les Nouvelles Conquêtes de la Science, l'Électricité" de Louis Figuier


Notes :
  • 1Le Palais de l'industrie avait été construit en 1855 pour l'Exposition universelle de Paris, sise avenue des Champs Élysée. Il est l'œuvre de l'architecte Jean-Marie-Victor Viel et de l'ingénieur Alexis Barrault. Il abrite en 1881 la première Exposition internationale d'Électricité, et est détruit à partir de 1896 pour laisser place au Petit Palais et au Grand Palais. 
    Il fut inauguré par Louis Napoléon Bonaparte. Ce gigantesque palais offrait une façade longue de 208 mètres qui s'étendait entre le Ront-Point des Champs Élysée et la Seine. « La Galerie des Machines », avait 1 200 mètres de long pour 17 mètres de haut, courant le long des quais de Seine.
    Il fut détruit à partir de 1896 afin de laisser la place au Petit Palais et au Grand Palais construits pour l'Exposition universelle de 1900 . 

  • 2 D'autres expériences virent le jour :  tramways électriques de l'exposition de Vienne en 1883 ; tramways électriques de Brighton 1884, etc.
  • 3tw-elect-siemens-1881_10.jpg (19792 octets)Carl Wilhelm Siemens 1823-1883), né en Allemagne, il émigra en Angleterre en 1844 et dirigea la branche anglaise de la société de Siemens & Halske, Siemens Brothers. Il obtint la nationalité britannique en 1859 et fut fait chevalier en 1883.
    Il est célèbre pour le développement du four à sole appelé four Siemens, qu'il fit breveter en 1856. Ce four révolutionnaire fut utilisé par Pierre-Émile Martin par la suite pour l'affinage de la fonte brute en acier : le procédé Martin-Siemens mis ainsi au point associe les deux inventeurs. Il fut aussi l'un des pionniers de l'utilisation de l'énergie électrique et l'une des plus importantes personnalités de Grande-Bretagne dans le domaine de la science et de l'ingénierie. 

Sources :

  • Dictionnaire théorique et pratique  d"électricité et de magnétisme - Georges Dumont - P. Larousse - 1890
  • Les Nouvelles Conquêtes de la Science, L'Electricité, - Louis Figuier - (Librarie Illustree, Marpon & Flammarion, c 1880).

Page precedente